La Bergerie de Tiercelet

Construction amorcée au XIX° siècle par nos aïeuls (1ère génération) pour abriter leurs chèvres et moutons, cette bergerie a été transformée en maison d'habitation pendant la seconde guerre mondiale (3ème génération) pour servir de "relais radio" en liaison avec la R.A.F (Royal Air Force).

Plus sagement, elle est devenue résidence de vacances vers les années 90 quand nos enfants sont nés (5ème génération). C'est une maison "de famille", pleine d'histoires et de souvenirs.

Idéalement conçue pour accueillir 4 à 5 membres d'une même famille, quelques mots sur son organisation :

  • rez-de-chaussée : séjour avec cheminée et vue sur la verdure, cuisine et chambre "enfants" (fermée) ;
  • étage : chambre "parents" (ouverte sur le séjour), salle de bains et toilettes, mezzanine.

La bergerie

La chambre "parents"

La cuisine

Les voisines

Le séjour

Un coin détente

L'escalier

La chambre "enfants"

La salle de bains

Devant la maison

Les Equipements

La bergerie de Tiercelet est équipée de la plupart des ustensiles permettant de satisfaire à l'ensemble des besoins courants pour un séjour estival à la campagne, à l'exception de la TELEVISION.

Literie : les couvertures et les oreillers sont fournis, nécessité d'amener ses draps (1x140 et 2x90) et tais d'oreiller.

Cuisine : cuisinière 4 feux gaz, four traditionnel électrique, four micro-ondes, machine à laver le linge.

Musique : ampli-tuner avec jack pour branchement MP3 externe.

Les Alentours

Baptisée (peut-être un peu pompeusement) "La Toscane Auvergnate", la contrée des environs de Billom offre un paysage apaisant, aux reliefs accessibles et aux couleurs harmonieusement teintées de verts et d'ocres.

La pierre qui a servi à construire l'habitat traditionnel est plutôt claire. Elle apporte une touche de gaieté face à l'austère pierre de Volvic, triste et noire, que l'on trouve en se rapprochant des volcans.

Plusieurs promenades possibles, au départ de la maison, à pied.
Nombreuses randonnées, plus lointaines, en voiture, pour la journée ou demi journée.

Quelques idées de balades à pied au départ de la maison

(photos, descriptifs et liens de sites internet progressivement en ligne) :

  • L'étang de la Gravière : à 1 km, idéal pour une promenade apéritive, en fin de matinée ou "à la fraîche" certians jours de juillet quand il a fait particulièrement chaud. Divers variantes possibles en se repérant sur la carte d'état major.

  • Fayet-le-Château : un peu plus loin, 2 kms et une côte un peu raide pour finir, autrefois animé grâce à quelques commerces, le bourg est désormais frappé de la "désertification" des campagnes, il ronronne paisiblement sans trop se soucier de la mondialisation et des profondes mutations en cours.

  • Estandeuil : destination opposée, on descend pour y aller. Du coup, il faudra remonter au retour. Rien de particulier à voir, l'église a un certain charme, quelques maisons traditionnelles aussi, le long du chemin, la campagne est plaisante.

  • Les Trois Pierres : ce peut être une destination intéresse pour un pique-nique au milieu de nulle part. Sur place ces trois pierres posées l'une sur l'autre ont quelque chose d'étrange. Par temps d'orage l'endroit est lugubre.

  • Pour les plus courageux :


  • Le chateau de Mauzun : baptisé le "Géant d'Auvergne", il est vrai qu'il est assez impressionnant, surtout de loin. De la plupart des routes environnantes et sur de nombreux kilomètres à la ronde, on ne voit que lui ! De près, il l'est un peu moins, très délabré il y a encore quelques heures de le rendre habitable, surtout si l'on prévoit une habilitation Basse Consomation.

  • La vallée du Madet : c'est à faire, un parcours le long d'un ruisseau le long duquel de nombreux moulins furent construits. Un coin de nature en contraste, à la fois sec et humide selon ses versants.

  • Dans les environs en voiture, la demi journée suffit :

  • St Jean des Ollières : un bourg qui dénote par rapport à la région et pour cause : au XIX° un état de "surpopulation" avait entraîné des problèmes de chômage, obligeant les hommes à aller chercher du travail ailleurs (en ce temps-là pas d'allocations virées automatiquement sur le compte en banque), l'un d'eux eut l'idée de faire la manche plutôt que de travailler, d'autant que le métier de prédilection était scieur de long, il se rendit rapidement compte qu'il gagnait beaucoup plus en se fatiguant beaucoup moins. Et c'est ainsi que peu à peu les hommes valides du bourg se spécialisèrent dans cette activité et qu'ils ont pu construire de belles demeures aux toits à quatre pente qu'ils n'auraient jamais pu s'offrir en restant sur place. Moralité ....

  • Le Pic de la Garde : 3 kms plus loin, surplombant St Jean-des-Ollières, le Pic de la Garde offre un panorama très dégagé, avec table d'orientation, permettant de voir la chaine des Dômes, la chaine des Puys à l'ouest, la plaine de la Limagne au nord et les Monts du Forez et du Livradois à l'est. C'est aussi une destination de pique-nique. Le lien sur l'image envoie vers un pdf de circuit pédestre.

  • Billom notamment le lundi matin pour son marché hebdomadaire resté très "traditionnel" et France profonde

  • Courpière, idem, marché le mardi matin

  • Thiers, capitale de la coutellerie

  • Ambert et le moulin Richard de Bas

  • Pour la journée : Clermont-Fd, ses musées, sa cathédrale, l'aventure Michelin


  • Le Puy-de-Dôme auquel on accède maintenant soit à pied soit par le "Panoramique des Dômes" (funiculaire). Un très beau point de vue sur l'ensemble de la chaine des puys, à condition, bien-sûr que les conditions météo s'y prêtent. Possibilité de se restaurer au sommet.

  • Vulcania. Le parc d'attraction à thème emblématique de la région. De nombreuses animations sur le sujet captivant du volcanisme.

  • Le Pariou, l'un des volcans les plus impressionnants à découvrir. C'est d'ailleurs le plus visité des volcans "libres" d'accès.


  • Une foule d'informations à découvrir sur le site de l'office de tourisme de Billom St-Dier :



  • L'office de tourisme de Billom est ouvert tous les jours de la semaine, une visite s'impose. De nombreuses suggestions de visites à proximité qui contribueront à réduire les déplacements durant votre séjour.

Infos supplémentaires

Le hameau de Tiercelet se situe sur le commune de Fayet-le-Château. Seules trois maisons, sur une petite dizaine, sont habitées à l'année. La voiture est indispensable pour se ravitailler dans les bourgs voisins, Billom à 10 kms, Courpière à 15 kms pour les plus proches.

La bergerie est disponible à la belle saison, de juin à septembre. Elle est équipée pour accueillir une famille de 4 à 5 personnes.

Testimonials

Ce gîte est une très belle adresse pour les amoureux de calme, de campagne, de balades. Il y a tout ce qu'il faut pour la vie quotidienne dans la maison. C'était parfait. Laurent D.

Séjour très agréable dans une région à découvrir. Maison de vacances simple et chaleureuse conforme à la description. Nous avons particulièrement apprécié l'accueil et les conseils de notre hôte ainsi que le grand jardin qui entoure le gîte. Marion G.

Nous avons passé des vacances bien reposantes dans cette maison au milieu des feuillus, il y faisait toujours bon pendant les très chaudes heures que nous avons eu cet été 2015. Notre fils de trois ans a adoré sa chambre, beaucoup de jouets et de livres l'y attendait, il n'a pas ouvert le sac que nous avions apporté! A notre arrivée Pierre nous a offert un délicieux gâteau. Nous avons également pu, sur ses conseils, profiter du marché de Billom le lundi matin, un régal. Pierre s'est rendu disponible et très compréhensif pour ce qui est de la durée et des heures d'arrivée. Un accueil très chaleureux, une maison pleine de charme. - Julien G.

Ah ben là au moins, on n’est pas embêté par les voisins ! - Jean-Louis S.

Très bon accueil. Pierre s'est rendu très disponible. Nous avons passe un séjour très reposant au calme. C'est un très bon plan pour se ressourcer. - Raphaëlle D.

Deux semaines de grand repos qui nous ont fait énormément de bien. Batteries rechargées à bloc pour retrouver le rythme d’enfer de notre chère vie parisienne. - Régine C.

Loin du tourisme de masse, agréable de partager quelques jours dans cette France profonde qui a l’air de vivre moins vite. - Tristan C.

La maison est plaisante, agencée avec goût, on s’y sent comme chez soi et finalement, pas de télé, qu’est-ce que c’est bien (je pensais que mon mari allait en souffrir, même pas …). - Magali P.

On a eu l’adresse par des amis qui avaient aimé l’année d’avant, alors on est venu et on a bien aimé aussi. La nuit, y a bien quelques bruits de bêtes de temps en temps mais bon, ça c’est la campagne. - Benoit S.

Jolie maison pleine de charme, en pleine campagne. Les vaches sont venues nous saluer tous les soirs, pour le plus grand bonheur de notre fils ! Pierre et sa femme nous ont très bien reçus et ont été très attentifs à nos besoins, et à faire en sorte que nous nous sentions chez nous. Nous avons passé un très agréable séjour (même le joli petit lérot n'a pas été trop bruyant). Les points forts : le jardin, la simplicité de la maison, la beauté des alentours. - Romain B.

Contact

Pour tout renseignement supplémentaire, merci de contacter Pierre Couchard :
- par téléphone au 06 98 14 78 60,
- par mail à couchardpierre(at)yahoo.fr,
ou en utilisant ce formulaire contact :